Site non officiel d'informations sur Maurel & Prom

Activités News Analyses sur Maurel & Prom


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Analyse Merril Lynch baril du 05/12/08

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Admin


Admin
Merril Lynch baril à 25 dollars en 2009 04:34 05/12/08
Pétrole : Merrill Lynch n'exclut pas un baril à 25 dollars en 2009

[ 04/12/08 - 19H43 - actualisé à 20:12:00 ]
La récession actuelle est telle qu'un plongeon temporaire sous les 25 dollars pourrait se produire dès 2009. Deux conditions à cela: que la récession gagne la Chine et que les pays non-OPEP s'imposent des baisses de production, estime la banque d'affaires américaine.

Un baril de pétrole à 25 dollars en 2009: c'est possible ! Un prix 10 fois moins élevé que le niveau annoncé par Alexei Miller, le patron du groupe énergétique russe Gazprom en juin dernier. C'est du moins la prévision que fait Merrill Lynch & Co dans une étude publiée jeudi.

Un baril à 25 dollars mais à deux conditions toutefois : que la récession que connaissent les grandes économies se propage à la Chine et que les pays producteurs non-Opep soient contraints de réduire leur production.

Les signes de baisse sont tangibles. Aux États-Unis, la consommation de carburant (sur les quatre semaines achevées le 21 novembre) a baissé de 6,2% par rapport à la même période de 2007, selon un rapport publié hier par le Département de l'Energie. Et d'autres statistiques ont indiqué que la consommation moyenne aux Etats-Unis est passé de 20,5 millions de barils jours en novembre 2007, à 19,3 millions cette année. Pis, le Département du Travail indiquera probablement demain que la masse salariale a chuté en novembre à son niveau pls plus bas depuis les attaques terroristes de 2001.

En Europe, Jean-Claude Trichet, le président de la Banque centrale européenne, a déclaré que la croissance de l'économie dans la zone euro baissera l'an prochain pour la première fois depuis 2003. Et aujourdhui, à New York comme à Londres, les prix du pétrole ont oscillé entre 44 et 45 dollars.

"Les États-Unis, le Royaume-Uni, l'Europe et le Japon entrent tous en récession pour la première fois depuis la Seconde Guerre mondiale et le marché pétrolier réagit", estime Chip Hodge, un gérant de MFC Global Investment Management (Boston), qui supervise un portefeuille de 5 milliards de dollars basé sur les titres de sociétés du secteur de l'énergie.

"Rien n'indique où s'arrêtera la baisse", estime pour sa part Tom Bentz, analyste senior au département Energie de la BNP Paribas (New York). "Nous sommes à 41,15 dollars, qui était un plafond avant la guerre du Golfe. Après les niveaux de 40 dollars puis 37 dollars ont été atteints." Le pétrole avait en effet atteint le niveau record de 41,15 dollars le baril le 10 octobre 1990, lorsque les troupes irakiennes occupèrent le Koweit. Il s'est maintenu autour de ce niveau jusqu'en mai 2004, avant de passer sous les 40 dollars le par baril en juillet 2004.

"Rien, sauf un grand choc ne relancera ce marché, aussi longtemps que l'aversion au risque prédomine", a déclaré Andrey Kryuchenkov, analyste à VTB Group à Londres. Bref, "une baisse temporaire du baril sous les 25 dollars est possible si la récession mondiale s'étend à la Chine et que des baisses de production s'avèrent nécessaires dans les pays non-OPEP," conclut l'étude de Merrill Commodity.
moi je dit 35$

Voir le profil de l'utilisateur http://maurel.forumactif.com

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum