Site non officiel d'informations sur Maurel & Prom

Activités News Analyses sur Maurel & Prom


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Problème du calcul du WTI FT le 12/2/09

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Admin


Admin
Source

http://www.ft.com/cms/s/0/6cc84c30-f867-11dd-aae8-000077b07658.html


Voici un article du FT montrant les problèmes du clacul WTI par rapport a brent

Le problème vient du fait que la production du canada augmente et se déverse vers Cushing

Hors, il n'y a pas de pipe qui permettrait au brut d'aller vers les rafineries de la côte sud.

Cushing est maintenant a volume de 34.9m pour une capa de 36m et le WTI est tres indexé par rapport aux livraisons a Cushin.
D'ou la baisse du WTI, plus personne ne veut de brut labas....


Bonne lecture




Damning verdict for ‘fragile’ WTI
By Chris Flood

Published: February 11 2009 18:35 | Last updated: February 11 2009 18:40

The global oil market’s most important pricing benchmark, the West Texas Intermediate crude contract, was criticised on Wednesday for “sending mixed and misleading price signals, not only to the market but to economic forecasters, government officials and policymakers”.

The International Energy Agency warned that “deterioration in the fragile WTI pricing mechanism would only serve to reinforce the view that the crude has become an irrevocably broken benchmark”.

The damning verdict on the WTI contract, which is traded on the New York Mercantile Exchange, by the energy watchdog of the developed world reflects concerns among analysts, traders and investors in commodity indices.

The spread between WTI and Brent, the European benchmark, which is increasingly seen as more representative of global market conditions, was trading at more than $7 a barrel on Wednesday, after reaching a peak of $10.06 on January 15.

Historically, WTI trades at a premium of between $1.50 and $2.50 a barrel to Brent.

Mike Wittner, global head of oil research at Société Générale, said: “Brent is more representative of the global market right now and the disconnect between WTI and Brent is an issue. However, there are different grades of crude available for hedging purposes and other parts of the WTI curve where the price is much higher and less distorted than the front month.”

The front-month WTI contract has come under pressure because of weak US demand, increasing supplies from Canada and rising crude stocks at Cushing, Oklahoma, a hub in the US distribution network.

Stocks at Cushing rose to 34.9m barrels on Wednesday, meaning its operational capacity, estimated at 36m barrels, is in effect full. Almost all pipelines flow one way into Cushing, leaving no outlet to move crude south to refineries along the Gulf of Mexico coast.

The IEA said that, short of building a link to the coast, Nymex could alleviate problems by designating a second delivery point and increasing the number of crudes that met the contract specification. Nymex was not available for comment.

“What the IEA is suggesting is sensible,” said Ed Morse, managing director at LCM Commodities. “It’s urgent for Nymex to act. Look at what is happening in the market right now [following the latest US inventories data]: Brent is rising and WTI is falling. Brent is a reflection of the real world and WTI is reflecting conditions at Cushing.”

Mr Wittner said that if WTI’s open interest [active positions] declined, suggesting traders were losing faith in the contract as a hedging tool, that would “concentrate minds” at Nymex.

He noted that WTI’s open interest had stabilised and there was “no sense at all of any widespread rush for the exit”.
Copyright The Financial Times Limited 2009

Voir le profil de l'utilisateur http://maurel.forumactif.com

2 et de la part de amadou le Ven 13 Fév - 2:40

Admin


Admin
Brent : Que vaut le pétrole ?
19/01/2009 | 12:45

La question paraît triviale, mais la réponse est en réalité bien plus ambiguë qu'il n'y paraît au premier abord.


En effet, de quel pétrole parle-t-on ? Il existe en pratique une multitude de variétés de brut ; les deux principales, ou tout du moins celles qui sont, par l'importance de leurs marchés à terme respectifs, le plus communément reconnues comme les références ultimes par les operateurs sont le WTI et le Brent. Le WTI (West Texas Intermediate) est le contrat de référence américain, par essence... Le Brent est plus international par nature, et donc vraisemblablement plus représentatif ; toutefois, americanocentrisme oblige, le WTI jouit encore d'une réelle primauté (à défaut de prime...) sur les marchés.

Mais qui dit contrat à terme dit point de livraison et il se trouve que, pour le WTI, celui-ci se situe dans une obscure bourgade de l'Oklahoma, Cushing. Or, les stocks de brut y sont actuellement des plus pléthoriques. Dès lors, les cours du WTI, qui flirtent généralement, dans le registre collé-serré, avec ceux du Brent traitent aujourd'hui avec une décote, aussi invraisemblable qu'inédite, de près de 12 dollars le baril !...

D'aucuns diront que ceci ne fait que refléter l'état du marché. Certes, mais au nom de quelle logique perverse la dynamique des stocks dans l'Oklahoma devrait-elle définir le prix du pétrole pour l'ensemble de la planète ? En adoptant davantage de recul, avant de se livrer à toutes sortes de savantes conjectures sur le prix futur du pétrole, la moindre des choses serait d'abord de savoir ce qu'il vaut aujourd'hui... Car si le vrai prix du brut peut, aujourd'hui, être aussi bien 35 que 47 dollars (soit somme toute une différence de 25-30 % selon le référentiel que l'on considère...) c'est vraiment qu'une remise en cause de l'architecture des marchés s'impose ; et nul doute qu'elle pourrait être brutale...

Voir le profil de l'utilisateur http://maurel.forumactif.com

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum